Accueil
Mozéclic
Inter-Activités
Sites en stock
Funstuff
Aperoller
Blablas
What's up Doc
Zone de téléchargement
Sur tes pas

Spécial Thèse


Première partie:

Les médiations interactives

1Médias et technologies des communications interactives
2 Dimensions des médiations interactives
3 Interactivité et processus énonciatifs

 

Recherche dans la these
Contact
Site Info
     
<<précédent

 

Première partie

Les médiations interactives

 

Les médiations interactives constituent un champ d'études communicationnelles récent. Ce champ correspond approximativement à celui que les anglo-saxons nomment les Computer Mediated Communications (CMC), les communications médiatées par ordinateurs. Du fait de l'attachement de ces études à un média dont la technologie applicative est en œuvre depuis moins de cinquante ans, il est évident que des recherches directes sur le sujet n'ont pu avoir lieu. Brenda DANET [35] situe d'ailleurs l'émergence de ces études à partir des années 70. Pour notre part, nous préférons prendre des distances avec l'objet technologique pour nous recentrer sur un processus de production symbolique du média, l'interactivité.

Ce n’est pas la présence d’une puce en silicium qui va changer n’importe quel objet en média interactif. Une montre à quartz qui se contente de donner l’heure, n’est pas un média interactif. En revanche, certains dispositifs analogiques peuvent être considérés comme des médias interactifs (comme ce fût le cas des premiers simulateurs de vols). Un média interactif est d'abord le lieu d'un usage communicationnel interactif. Il est le lieu de co-construction d'un discours.

L'usage d'un support technologique comme lieu de médiation d'une énonciation partagée qualifie d'interactive une technologie. Nous appelons média interactif, le système technologique permettant cette énonciation. Le dispositif est alors l'ensemble des conditions de sa réalisation (le système, ces acteurs directs et indirects, son contenu). Le fonctionnement interne du système, qu'il soit analogique ou digital, a peu d'importance.

Dans un premier temps nous montrons que si l'ordinateur et, de façon plus générale, les technologies numériques ont facilité et popularisé des dispositifs médiatiques interactifs, ces derniers s'inscrivent dans une histoire des médias et de leurs usages antérieure à la seconde moitié du vingtième siècle. Nous revenons sur quelques points forts de cette histoire, avant de présenter quelques systèmes emblématiques à partir de leurs usages.

Dans un second temps, ayant caractérisé les technologies et leurs usages qui constituent le champ de notre étude, nous définissons les limites des dispositifs de médiations interactives à travers l'articulation de trois dimensions: les acteurs, les supports et les contenus.

Enfin le dernier aspect de cette partie rend compte de la spécificité des processus énonciatifs liés à l'interactivité. Nous considérons le concept d'interactivité comme condition particulière d'un processus d'énonciation au sein des dispositifs de communication médiatée. Nous envisageons alors comment le médiologue dans sa pratique peut aborder les problématiques communicationnelles propres aux médias interactifs.


 

 

1Médias et technologies des communications interactives

1.1Convergences vers l'interactivité numérique

 

1.1.1 Héritages de l’interactivité numérique

1.1.2 L'armée américaine, le détonateur de l’aventure numérique

1.1.3 Le temps des interfaces

1.2 Du monde au village écran, les nouvelles dimensions de l’usage

2 Dimensions des médiations interactives

2.1 Les Trois dimensions : Un modèle épistémique des dispositifs médiatiques

 

2.1.1 La dimension Acteur

2.1.2 La dimension Médias

2.1.3 La dimension Contenu

2.2 Relations entre les différentes dimensions

 

2.2.1 Entre Acteurs et Médias, les prédispositions de la transmission

2.2.2 Entre Médias et Contenus, les parcours du signe

2.2.3 Entre Acteurs et Contenus, les mythes de la représentation

2.2.4 La conjonction médiatique

3 Interactivité et processus énonciatifs

3.1 Définition de l’interactivité

3.2 L'énonciation interactive

3.3 Fonctionnement événementiel et contraintes de l’interactivité

 

3.3.1 La latence interactive

3.3.2 La boucle auto-référentielle des médiations interactives

3.4 Les niveaux d’interactivité

3.5 Interactivité intersubjective et interactivité médiatée

<<précédent

 

©Vincent Mabillot 1999-2003